Une maison forte érigée au XVème siècle

Château Bayard


A l’origine, le château de Bayard était une maison forte située à Pontcharra (Isère) au lieu-dit « Bayard ». En régime féodal, le château était la demeure du Seigneur. Pierre Terrail premier du nom, dit « Le Vieux », arrière-grand-père de l’illustre chevalier « sans peur et sans reproche », était le vice-châtelain du Seigneur d’Avallon.

Pierre Terrail entreprit dès 1404 la construction de sa demeure, située au lieu-dit Bayard à Pontcharra. Même s’il ne s’agissait que d’une maison forte l’édifice qu’il fit élever était pourtant loin d’être négligeable : des illustrations du XIX siècle montrent une demeure protégée par quatre tours rondes, élevées sur trois niveaux de fenêtres à meneaux.

La terrasse donne sur la vallée du Grésivaudan et sa merveilleuse vue, s’ouvrant sur de vastes territoires : les montagnes du Jura, celles du Vercors, du massif de Belledonne, de Chartreuse.

 Le fils de Pierre Terrail, Pierre II, prit le titre de Seigneur de Bayard. Dès lors, la maison forte prit officiellement l’appellation de château.

 A la mort de Pierre II Terrail en 1465 à Montlhéry, c’est son fils Aymon (1420-1496) qui prit le titre de Seigneur de Bayard et occupa le château. Comme son père et son grand-père, il consacra une bonne partie de sa vie à combattre pour le compte du Roi de France. Le château revint ensuite à Pierre III Terrail, son fils, le célèbre chevalier Bayard. Il est sans doute né et a passé son enfance dans le château et l’occupa lorsqu’il n’était pas en campagne, et notamment lorsqu’il fut nommé Lieutenant-Général du Dauphiné et qu’il administra la province. Après la mort du chevalier, le château passa aux mains de son frère Georges, puis dans celles de la fille de Georges, Françoise, épouse Copier. Elle n’eut pas d’enfant et vendit château et titres en 1559 à un d’Avançon, marié à une fille Alleman. De cette famille, les droits passèrent par mariage aux Simiane de Gordes (1581), puis aux Simiane de la Coste (1677), seigneurs de Montbives et, enfin, aux Noinville (1735).

Louis-Alphonse de Noinville, émigré sous la Révolution française, fut le dernier seigneur de Bayard. Ses biens furent saisis et vendus en 1795. Le château était en ruines depuis longtemps (probablement depuis Françoise Copier). Ses pierres servirent même de matériau de construction pour les habitations des alentours, malgré les protestations de quelques érudits dauphinois.

En 1865, le curé de Grignon, Jean-Baptiste Bertrand, s’y aménage une demeure pour sa retraite en réparant au mieux une partie de la bâtisse, avec l’aide du propriétaire légal.

Le chevalier Bayard sans peur et sans reproche - Gravure
Le chevalier Bayard - Statue Grenoble
Chateau Bayard, avant renovation Pontcharra
Chateau Bayard - Pontcharra - domaine viticole

Les points forts du Château Bayard


  • Batisse historique du XVe siècle
  • 35km de Grenoble / à 2km de la Savoie
  • Accès Facile
  • Parking
  • Wifi
  • Terrasse panoramique de 90 m²
  • Cave et ses cuves à vin du domaine
  • Dégustation des vins du domaine
  • Salle de réception de 80m²
  • Jardin luxuriant - parc arboré
  • 2 hectares de vignes
  • Traiteur : sur demande
  • Hébergements à proximité des lieux
  • Location : demi-journée, journée ou soirée